Les 6 atouts qui font un bon blog d’auteur

Les 6 atouts qui font un bon blog d’auteur

Qu’est-ce qui fait un bon blog d’auteur ? Souvent, on le reconnaît tout de suite parce qu’on veut tout lire et s’y perdre. Mais comment mettre vos écrits sur un blog et donner envie à vos lecteurs de les lire ? Voici 6 conseils qui vous aideront à prendre un bon départ, ou simplement à l’améliorer.

1. Commencez à parler avant même de créer

Si votre livre sort dans une semaine et que vous venez de créer votre blog, vous n’aurez aucun lecteur, aucun fan, personne à contacter ou à informer.
Votre public doit être rassemblé et sensibilisé bien avant que votre livre ne voie le jour.

2. Donner vie à votre projet avant qu’il ne voie la lumière du jour

C’est bien avant la production que commence le travail de communication et de visibilité d’un auteur sur le net. Vous avez des idées, un univers, des esquisses de personnages, des idées d’intrigues, parlez-en…
> ; Commencez à mettre en place votre univers personnel et à lui donner vie déjà à travers vos lecteurs, avant même qu’ils ne prennent forme dans un ensemble cohérent. Vous verrez que les réactions de vos lecteurs seront autant de questions soulevées, de pistes solides pour poursuivre avec la même conviction votre travail.

3. Humaniser

Le lecteur n’aime pas ne pas savoir qui est en face de lui. Il s’attache à une personne et à son univers avant de s’attacher à une œuvre.
N’hésitez pas à partager vos doutes, vos revirements, vos projets à naître, vos idées à l’état de fœtus, vos ambitions ou non-ambitions. Entrer dans la vie et le quotidien de l’auteur est, pour les autres auteurs et lecteurs, une première immersion dans son œuvre et autant de clés pour mieux la comprendre ensuite

4. Animer et créer l’événement

Un blog qui ne vit pas est un blog qui ne propose que les articles que son auteur y dépose. Le faire vivre, c’est relayer sur tous les réseaux sociaux adaptés, créer des ponts avec les autres blogs, mais aussi faire participer les lecteurs. Les communautés de lecteurs de blogs (et les autres blogueurs) aiment interagir et exister ailleurs que sur leurs espaces personnels. Laissez donc les commentaires ouverts et n’oubliez pas d’y réagir, organisez des concours pour gagner des livres ou des goodies, créez un espace pour afficher les textes et les créations de vos lecteurs, etc.
N’hésitez pas à sortir des rangs et à inventer de nouveaux modes d’interaction.   

5. Une mise en page claire et aérée

Sur le net, trop de pages sont confuses, difficiles à lire. Choisissez plutôt un fond clair, ou si celui-ci est noir parce qu’il vous convient mieux, n’oubliez pas de choisir une couleur de police appropriée. La mise en forme de votre texte le rendra plus facile à lire et permettra à vos lecteurs d’aller uniquement aux paragraphes qui les intéressent le plus. Permettez également aux lecteurs de trouver vos articles par thème et par période.
Un bon classement est toujours un stimulus pour le lecteur qui aura alors envie de creuser un peu plus vos productions.
Enfin, n’oubliez pas de toujours illustrer vos articles avec des images qui les représentent. L’image, sur internet, est toujours une invitation à lire et à imaginer.

6. Ne concentrez pas votre communication uniquement sur vous-même

Seuls les auteurs établis et déjà connus peuvent se permettre de ne communiquer que sur leurs projets, leurs livres, leurs signatures. Pour vous faire connaître, vous devez adopter d’autres stratégies.
Démêler les fils de ce qui vous intéresse, vous, en tant qu’internaute, personne et auteur, puis les assembler. Voici quelques exemples  : réaliser des interviews d’autres auteurs, rendre compte d’événements littéraires ou culturels auxquels vous avez assisté, réagir à l’actualité littéraire, relater des épisodes de vie tristes ou drôles, etc.

Votre personnalité est votre plus grand atout, du moins jusqu’à ce que vos œuvres parlent d’elles-mêmes.

Pour les plus indécis et les plus timides, commencez par suivre des blogs qui vous parlent, interagissez avec leurs auteurs, et lancez-vous. Rappelez-vous, les erreurs sont permises, l’important c’est de faire !